Cheikh Yérim Seck, ancien journaliste du magazine parisien Jeune Afrique(J.A), et directeur du site dakaractu.com.

Cheikh Yérim Seck, la quarantaine, s’est bâti une célébrité lors de son passage à Jeune Afrique comme stagiaire en 2003, chez Béchir Ben Yahmed. Très rapidement, Cheikh qui venait de découvrir le monde des médias se fait un nom. Il est bien introduit dans les palais des présidents africains, pour officiellement, chercher de l’information. Il va de capitale en capitale à la rencontre des décideurs du continent, personnalités politiques et des hommes d’affaires. De Conakry à Abidjan, de Ndjamena à Lomé.

Autant dire que le journalisme a été un tremplin pour lui. Juriste de formation, Cheikh Yérim Seck est un ancien étudiant de l’université Gaston Berger de Saint-Louis. Sur cette vidéo il parle de Salif Sadio qu’il décrit non comme un rebelle mais plutôt comme un trafiquant.

https://youtu.be/yXjimoZuqzU