Les habitants de la populeuse commune de Thiaroye sur mer dans le département de Pikine, banlieue de Dakar, sont très inquiètes. Depuis vendredi dernier exactement, elles ont découvert un liquide noirâtre qui se répand sur la plage de leur localité, précisément derrière le centre de formation des techniciens de pêche maritime. Il suffit juste de creuser avec la main pour que le liquide sorte du sable.

Le liquide est de couleur noirâtre et dégage l’odeur de l’essence. Les populations ne savent pas de quoi il s’agit. Mais les spéculations vont bon train. Ce qui est sûr et certain, c’est que les pipelines de la Société africaine de raffinage (Sar) traversent la commune de Thiaroye sur mer. Et fréquemment, les populations font face à des fuites des conduites de la Société. S’agit-il d’un pipeline de la Sar qui a fuité non loin de l’endroit d’où sort le liquide ? Rien n’est moins sûr. Seuls les techniciens en la matière peuvent éclairer la lanterne des populations.

Lire aussi l’article : Hausse du prix de l’électricité : Le ministre du Pétrole et des Energies brise le silence

D’ailleurs, elles lancent un cri de détresse à l’endroit du pouvoir central. «Nous avons creusé beaucoup de trous mais à chaque fois nous constatons que le liquide sorte. Nous ne savons pas s’il s’agit de pétrole, de l’essence ou du gaz. Nous alertons les autorités pour venir protéger la zone, car ce n’est pas sûr. Notre sécurité est en jeu», souligne Moustapha Fall, un habitant de Thiaroye. Mais certains jeunes, insoucieux, munis de bidons de 20 litres tentent de siphonner le «carburant», nonobstant les dangers qu’ils encourent.

Il faut rappeler que des délégations de la Sar et de la Mairie de la localité ont effectué le déplacement sur le site, mais jusque tard, hier, aucune solution n’avait été trouvée.