Le président du parti Rewmi, Idrissa Seck, face à la presse ce mercredi à son Qg du cybercampus de Thiès, a tiré sur le régime de Macky Sall au lendemain de la mort de l’étudiant Fallou Sène tué hier à l’université de Saint-Louis.

L’ancien Premier ministre qui a sévèrement mis en cause le chef de l’État, a saisi l’occasion pour mettre en exergue la peur qui selon lui habite le président Macky Sall. Une peur que ce dernier a transmise aux forces de défense et de sécurité, a asséné le patron de Rewmi. Avant de faire dans la menace.

Désormais, dira-t-il, “On ne permettra plus à Macky Sall d’assassiner nos enfants”. L’ancien chef du gouvernement, face à la presse et devant plus d’une centaine de militants venus l’acclamer, tente de convaincre que “Macky Sall est un peureux, qui a transmis sa peur à nos forces de sécurité”.