LIMAMETTI;COM- Le Consulat-Ambassade du Sénégal en France et la Dse-Apr-France officielle se démènent, pour assurer au président Sall un séjour paisible et tranquille, loin des enfarinades et des huées de l’opposition politique, habituée à le traquer pendant ses visites en France.

Cette fois-ci, les véritables adversaires du président Sall ne sont pas ses opposants politiques, mais une partie de ses souteneurs, regroupée au sein de la « Dse-dissidente » qui réclame non seulement la refondation de la Dse-Apr-France, présidé par Ahmeth Sarr, mais aussi le départ de celui-ci. Cette structure politique, catalyseur de son appareil politique en France ressemble à un gallodrome. Une lapalissade d’évoquer les dissensions surtout personnelles qui prévalent sur l’Apr-France.

Quasiment tous les postes de responsabilités sont terriblement convoités sans aucun respect des textes et règlements qui régissent le fonctionnement de la Dse. À titre illustratif la responsable des femmes Awa Diop a été confrontée à la bande de Thiabatel Sall, mais la vice-consul a réussi à sauvegarder son poste. L’actuel coordinateur Ahmeth Sarr est la cible de la « Dse-dissidente » à cause d’une « gestion calamiteuse » du parti.

Le président Sall va t-il siffler la fin de récréation, ou va t-il se retrouver dans la cour de récréation des deux Dse ?