}
vendredi, juillet 30, 2021
Accueil Politique Woré Sarr à Antoine Diome : «depuis que vous avez quitté la...

Woré Sarr à Antoine Diome : «depuis que vous avez quitté la Magistrature pour atterrir dans la cour des malfaiteurs, des magouilleurs je ne vous reconnais plus»

142
0

LIMAMETTI.COM – La députée Woré Sarr ne mâche pas ses mots. Prenant la parole lundi à l’Assemblée nationale, la responsable libérale a asséné des vérités crues au président de la République et à son ministre de l’Intérieur.

Avant tout, je voudrais envoyer des messages au locataire du palais de la République, le Président Macky Sall“, a laissé entendre, lundi à l’Assemblée nationale, Woré Sarr. La députée et membre du Parti démocratique sénégalais (Pds) ajoute : “Abdoulaye Wade a dit : ‘malgré nos divergences, Abdou Diouf n’a jamais essayé de me détruire’. Est-ce que vous avez compris le signal fort envoyé par Ouattara qui a autorisé le retour en Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo? Est-ce que vous avez suivi les images de Gbagbo et de Bédié? C’est la preuve que seul le pouvoir de Dieu est éternel.” “Malgré l’âge de Wade (96 ans) Si fragile, vous vous acharnez sur son seul fils“, regrette-t-elle.

S’adressant au ministre de l’Intérieur, Woré Sarr lui lance : “Est-ce que Karim Wade n’est pas votre œil de caïn ? Vous avez été au centre des affaires pendant l’arrestation, le procès, la condamnation jusqu’à l’exil de Karim Wade. Vous savez très bien qu’il n’a jamais été condamné dans sa gestion. On laisse traîner dans nos rues des voleurs d’électricité, de fréquences de télévision, un député multiplicateur de faux billets et on épingle Karim Wade. Dans quel pays sommes-nous ?

Je vous connais. Vous avez été procureur à Guédiawaye où vous avez fait un excellent travail. Mais depuis que vous avez quitté la Magistrature pour atterrir dans la cour des malfaiteurs, des magouilleurs, des comploteurs, je ne vous reconnais plus. Votre courage, votre sérieux sont aujourd’hui enveloppés d’une méchanceté aveuglée. Avec votre sourire, vous allez brûler ce pays“, prévient Woré Sarr. Avant de conseiller à Antoine Félix Abdoulaye Diome : “M. Le ministre, il est temps de se ressaisir.