Le sieur Idrissa Sarr a été attrait ce mercredi devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Le prévenu qui est maçon de profession était poursuivi pour détournement de mineure suivi de viol.

Les faits se sont déroulés à Yeumbeul. Dans cette affaire qui défraie toujours la chronique dans la banlieue dakaroise, la supposée victime du maçon dont les initiaux sont M.D. est âgée à peine de 14 ans. A l’instruction d’audience, le prévenu a nié les faits qui lui sont reprochés. A l’en croire, il est accusé à tort dans cette affaire. Bousculé de questions, il a cependant reconnu qu’il entretenait avec la petite M. D que des relations purement amicales.

Ces allégations ont été balayées d’un revers de la main par la partie civile. Celle-ci qui avait jointe à sa plainte un certificat médical, réclame la rondelette somme de 5 millions Cfa, en guise de dommages et intérêts.

Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe de leur client pour délit non constitué. A les en croire, aucun élément matériel du dossier ne prouve que le sieur Idrissa Sarr est l’auteur du viol dont on l’accuse.

Malgré les effets de manches de la défense, le maître des poursuites a requis à l’encontre du prévenu une peine d’emprisonnement de deux ans ferme.

Pour le représentant du ministère public, la culpabilité du sieur Idrissa Sarr ne souffre d’aucune ambiguïté. Finalement, l’affaire a été mise en délibéré à la date du 31 août prochain.