Youssou Ndour a pardonné les jeunes manifestants qui avaient saccagé les locaux du journal L’observateur et de la radio RFM dont il est le PDG. 

« J’ai pardonné ces jeunes. Ce n’est que du matériel et ce n’est pas le plus important. Ce qui compte et qui me parle, c’est l’apaisement auquel vous invitez tout le monde. C’est ça qui me parle et telle est aussi ma démarche », a  déclaré  le patron de presse dans un entretien qu’il aurait eu avec Alioune Tine.

Selon le chanteur,le plus important dans ce combat, c’est l’instauration d’une démocratie dans le pays.  « Je préfère voir mon matériel saccagé plutôt que de voir le sang des Sénégalais versé » a insisté le roi du Mbalakh.

Des manifestants avaient ciblé  l’immeuble abritant les locaux du journal l’OBS et de la Radio  RFM du groupe Futurs Media. Beaucoup de dégâts matériels ont été notés en plus des saccages et des voitures incendiées  au lendemain de l’arrestation d’Ousmane Sonko opposant farouche de Macky Sall.