Il serait peut-être temps de renforcer les études portant sur les troubles psychologiques au sein de la population active. De plus en plus de cas sont notés de travailleurs cédant aux affres des vicissitudes de la vie pour se donner la mort ou causer un drame familial.

Un des derniers a eu lieu dans la nuit du vendredi au samedi, à Ziguinchor où Nicolas Mané, un enseignant d’une quarantaine d’années a été retrouvé mort, pendu.

Selon les premières informations obtenues par Emedia, l’enseignant habitant la commune de Simbandi Balante souffrait d’ulcère mais la maladie avait fini par devenir un supplice pour lui, au point qu’il en hérita des troubles psychologiques.